Jürg Lehni, Four Transitions, 2020, Installationsansicht, Christoph Merian Stiftung – Hauptgebäude. Foto: Jürg Lehni.

Four Transitions, Jürg Lehni

L’installation Four Transitions, créée en 2020 par l’artiste suisse interdisciplinaire Jürg Lehni, est composée de quatre boîtes-présentoirs fixées à une paroi. Sur chacune d’elles apparaît un chiffre en formation, caractérisé par des couleurs et des techniques différentes.

Plus
Mabe Bethonico, Ursula Biemann, Uwe H. Martin et al., World of Matter, 2011 – 2018

World of Matter, Mabe Bethonico, Ursula Biemann, Uwe H. Martin et al.

Eau. Coltan. Charbon. Pétrole. Air. Lithium. Poisson. Riz. Déchets électroniques. Sol. Or. Plastique. Coton. Tantale. Le projet World of Matter, à la croisée de la recherche, de l’art et du web, s’intéresse à toutes les matières premières qui font aujourd’hui l’objet d’une exploitation intensive. Cette entreprise au titre polysémique réunit des artistes, des photojournalistes, des documentaristes, des architectes et des informaticien·nes qui ont déjà travaillé de manière approfondie sur les questions des matières premières et des politiques territoriales correspondantes, et qui collaborent avec des spécialistes de la recherche en géographie, en histoire de l’art et en théorie culturelle. 

Plus
Matthieu Cherubini, rep.licants.org, 2011, Screenshot mit technischem Schema der Funktionsweise des Systems.

rep.licants.org, Matthieu Cherubini

«Haven‘t gotten a bot yet? Join today!» Avec ce slogan, le service web rep.licants.org (2011) tente de gagner des utilisateurs et utilisatrices. Le designer et technologue suisse basé à Pékin Matthieu Cherubini a créé une plateforme permettant à chaque personne qui le souhaite de s’inscrire en tant que réplicante d’elle-même, afin d’obtenir, pour son alter ego virtuel amélioré, davantage de followers et de visibilité sur les réseaux sociaux, comme le vante le site Internet.

Plus
Karin Lustenberger, Here and Now, 2013 / 2016

Here and Now, Karin Lustenberger

Dans l’installation interactive Here and Now (2013/2016) de l’artiste Karin Lustenberger basée à Bâle, deux caméras sans fil situées devant un écran de projection qui occupe tout un mur, balayent la salle d’exposition. Leurs prises de vue sont projetées en temps réel. Ces petites caméras, principalement utilisées à des fins de surveillance électronique, sont tenues par deux mains humaines artificielles, dont les mouvements de captation robotisés répondent à des commandes programmées. Leur fonction figurative est cependant sans cesse perturbée par des signaux radio ciblés, qui produisent des interférences dans la projection.

Plus
Pe Lang, Positioning Systems VI – Falling Objects, 2013

Positioning Systems VI – Falling Objects, Pe Lang

L’artiste suisse Pe Lang met en scène des espaces (sonores) entiers avec ses installations cinétiques minimalistes. Les œuvres émanent de son intérêt pour la musique expérimentale et pour les lois de la physique, qu’il teste lui-même. La petite machine Positioning Systems VI – Falling Objects est elle aussi issue d’une série d’expériences physiques de l’artiste portant sur la tension superficielle de l’eau. Une grande pipette commandée par système électronique et un réservoir d’eau sont montés au-dessus d’une petite plate-forme sombre. La pipette dépose 21 x 21 gouttes d’eau pour former un carré.

Plus
Micromusic, Microbuilder, 2004

Microbuilder, Micromusic

Avec Microbuilder, les artistes de Micromusic.net ont mis au point un kit logiciel open source permettant de constituer de A à Z une nouvelle communauté d’intérêts particuliers en seulement trois jours, comme le promet la box. Les propriétaires du site Internet dédié à l’échange de musique électronique 8-bit proposent depuis 1999 une plateforme de low-tech music for high tech people, comme l’indique le slogan initial.

Plus
Micromusic, Microbuilder, 2004

Microbuilder, Micromusic

Avec Microbuilder, les artistes de Micromusic.net ont mis au point un kit logiciel open source permettant de constituer de A à Z une nouvelle communauté d’intérêts particuliers en seulement trois jours, comme le promet la box. Les propriétaires du site Internet dédié à l’échange de musique électronique 8-bit proposent depuis 1999 une plateforme de low-tech music for high tech people, comme l’indique le slogan initial.

Plus
Jürg Lehni, Flood Fill – Verbs, 2016

Flood Fill – Verbs, Jürg Lehni

Jürg Lehni utilise l’algorithme de remplissage par diffusion modifié par ses soins, déjà développé en 2003 pour son travail Flood Fill – Global Warning, pour la représentation graphique de termes de la Verb list de Richard Serra datant de 1967-68. Serra avait alors répertorié 84 verbes et 24 contextes dans lesquels ceux-ci sont susceptibles d’apparaître, sur deux feuilles qui appartiennent aujourd’hui à la collection du MoMa à New York. Conformément à sa célèbre citation «drawing is a verb», Serra considérait cette liste comme une série d’actions se référant à un soi-même, un matériau, un lieu et un processus artistique.

Plus
Jürg Lehni / Guy Meldem, Flood Fill – Global Warning, 2003

Flood Fill – Global Warning, Jürg Lehni / Guy Meldem

Avec les six animations vidéo Flood Fill – Global Warning, les artistes Jürg Lehni et Guy Meldem formulent une mise en garde absurde: «Animals & Plants steal our vital energy! Act before it’s too late!» L’énergie vitale est ainsi représentée comme une toile géométrique vide, aspirée du cerveau d’une femme par un chat.

Plus
etoy, hek.history.etoy.com, 1994 - today

hek.history.etoy.com, etoy

hek.history.etoy.com est l’archive regroupant l’ensemble des projets et des performances du collectif d’artistes etoy, depuis sa création en 1994. Elle prend la forme d’un cours boursier interactif: depuis 2006, etoy.CORPORATION SA est inscrite au registre du commerce comme entreprise cotée en bourse. Les actions sont le seul produit d’etoy susceptible de faire l’objet d’une acquisition; elles participent ainsi au marché de l’art, sans pour autant que les œuvres d’art elles-mêmes soient proposées à la vente. Par ailleurs, les collaborateurs changeants – les etoy.AGENTS – fonctionnent comme dans une entreprise. Les organigrammes de l’économie de marché libérale sont détournés, afin de favoriser la réalisation participative de projets artistiques en ligne. Dans ce contexte, etoy s’attache à explorer les potentiels d’Internet, qui, issus de l’univers virtuel, s’intègrent à notre conception des mécanismes réels du vivre-ensemble, comme l’illustre le projet à grande échelle Mission Eternity

Plus
Andres Bosshard, Telefonia–1291–1991–2021, 1991/2020, Screenshot

Telefonia–1291–1991–2021, Andres Bosshard

Telefonia–1291–1991–2021, créée en 2020, est une plateforme Internet permettant d’accéder à la restitution d’une performance de trois jours qui a débuté simultanément en trois lieux différents le 30 mai 1991, à minuit, heure de New York et 6 h, heure suisse. Cette plateforme rend accessible le matériel de la performance télématique originale. L’interaction des paysages sonores de trois lieux complètement différents ouvre une nouvelle dimension de perception de la spatialité et de la contextualité fondamentales du son.

Plus
Fragmentin, Displuvium, 2019, courtesy the artist

Displuvium, Fragmentin

Fragmentin est un collectif d’artistes basé à Lausanne et composé de Laura Perrenoud, David Colombini et Marc Dubois. Avec Displuvium (2019), il analyse les tentatives humaines d’intervention dans des phénomènes naturels, ici à travers des modifications météorologiques ciblées. L’installation révèle la portée des interventions humaines dans les processus naturels et montre également les limites du pouvoir de la science et de la technique sur la nature, qui, fort heureusement, ne se soumet pas véritablement au contrôle humain.

Plus
Laurent Huret, Face Swap (present), 2017, still

Face Swap (present), Lauren Huret

Peu de temps après Face Swap (past), Lauren Huret met en scène, avec la courte boucle vidéo Face Swap (present), l’appropriation de notre identité par nos smartphones. Nous ne voyons plus l’artiste assise à son bureau face à l’écran d’ordinateur, mais posant avec son smartphone dans la main, devant les bunkers en béton minimalistes du Centre de données de la NSA en Utah, dans un paysage de collines hivernal et désertique.

Plus
Laurent Huret, Praying for my haters, 2019, still

Praying for my haters, Lauren Huret

Le collage vidéo numérique Praying for my haters (2019) de l’artiste française basée à Genève Lauren Huret s’ouvre sur une vue sur une tour de bureaux anonyme à Manille. Il s’agit du siège d’un sous-traitant qui emploie des armées de personnes assurant la modération de contenus pour les géants des réseaux sociaux, tels que Facebook ou Instagram. Leur tâche consiste à faire disparaître d’Internet les images offensantes ou violentes, en supprimant des données chaque seconde.

Plus
Christoph Wachter and Mathias Jud, Zone*Interdite, 2009, Ausstellungsansicht Wilhelm-Hack-Museum, Ludwigshafen, 2009

Zone*Interdite, Christoph Wachter / Mathias Jud

La traversée 3D interactive animée du camp de prisonniers de Guantanamo fait partie d’une cartographie de grande ampleur des zones militaires interdites. Dès 1999, les deux artistes suisses Christoph Wachter et Mathias Jud ont commencé à mener des recherches, et une base de données accessible via une interface web a vu le jour en 2003.

Plus
Zimoun, 1 prepared DC-Motor, Cotton Ball, Cardboard Box 23 x 23 x 6 cm, 2012

1 prepared DC-Motor, Cotton Ball, Cardboard Box 23 x 23 x 6 cm, Zimoun

La sculpture sonore cinétique 1 prepared DC-Motor, Cotton Ball, Cardboard Box 23 x 23 x 6 cm (2012) de l’artiste bernois Zimoun est composée d’une boîte en carton qui fait office de caisse de résonnance pour une balle de coton. Celle-ci est reliée par un câble à un petit moteur à courant continu, qui entraîne le câble en rotation sur la boîte.

Plus
Zimoun, 2 prepared DC-Motors, Cotton Balls, Cardboard Boxes 16.5 x 12 x 5 cm, 2013

2 prepared DC-Motors, Cotton Balls, Cardboard Boxes 16.5 x 12 x 5 cm, Zimoun

L’objet sonore cinétique participatif 2 prepared DC-Motors, Cotton Balls, Cardboard Boxes 16.5 x 12 x 5 cm, réalisé en 2013 par Zimoun, est un casque portatif composé de deux petites boîtes en carton reliées par un câble renforcé à l’aide de ruban adhésif. Comme pour l’élément de base de 1 prepared DC-Motors, datant de 2012, les boîtes en carton font office de caisses de résonnance pour les petites balles de coton rotatives actionnées par des moteurs à courant continu.

Plus
Zimoun, 25 Woodworms, Wood, Microphone, Sound System, 2009

25 Woodworms, Wood, Microphone, Sound System, Zimoun

La vidéo 25 Woodworms, Wood, Microphone, Sound System (2009) de l’artiste sonore cinétique minimaliste Zimoun utilise le bruit produit par des vers de bois vivants pour générer un univers sonore atonal et minimaliste.

Plus
!Mediengruppe Bitnik, Opera Calling, 2007

Opera Calling, !Mediengruppe Bitnik

L’installation et performance de piratage Opera Calling a vu le jour dans le cadre d’une exposition du Cabaret Voltaire à Zurich. Du 9 au 26 mai 2007, Bitnik a caché dans l’auditorium de l’opéra de Zurich plusieurs micros qui ont retransmis des captations live des opéras joués pendant cette période, par des appels téléphoniques aléatoires à des numéros inscrits dans l’annuaire de la ville.

Plus
!Mediengruppe Bitnik, Alexiety, 2018

Alexiety, !Mediengruppe Bitnik & Low Jack

Pour l’installation vidéo et sonore interactive Alexiety (2018), trois morceaux ont vu le jour dans le cadre de la collaboration avec le compositeur de musique électronique Low Jack (Philippe Hallais) basé à Paris. Il s’agit de la matrice émotionnelle de l’évolution potentielle de notre relation aux assistants personnels intelligents, tels qu’Alexa, Siri et Google Home.

Plus
Studer / van den Berg, Über Sehen, 1993, screenshot

Über Sehen, Studer / van den Berg

Le programme d’écran de veille Über Sehen (1993) du duo d’artistes Studer / van den Berg a vu le jour dans le cadre d’une contribution destinée au Kunstkredit Basel, sur le thème « L’art au travail ». En se basant sur leurs propres expériences dans des bureaux publics sans âme, à la limite de la négligence, les artistes ont sélectionné huit ustensiles de bureau quotidiens qu’ils ont programmés pour devenir les protagonistes d’un écran de veille en 3D animé.

Plus
Studer /van den Berg, Passage Park #7: Relocate, 2017, screenshot

Passage Park #7: Relocate, Studer / van den Berg

La projection interactive Passage Park #7: Relocate (2017) est l’une des nombreuses scènes du projet Passage Park, sur lequel Studer / van den Berg travaillent depuis 2014. Les niveaux sont reliés les uns aux autres par une interface commune, mais peuvent également être montrés individuellement. Passage Park #7 a été produit sur commande du ZKM de Karlsruhe pour l’exposition groupée « Open Codes ».

Plus
fabric | ch, Satellite Daylight, 46°28’N, 2007, Interactive installation, Exhibition view "Sensing Place", HeK Basel 2012, Phoro: Stefan Holenstein

Satellite Daylight 47°33‘N, fabric | ch

Satellite Daylight 47°33’N est une installation lumineuse interactive de fabric | ch, studio lausannois d’architecture, d’interaction et de recherche. Un trapèze rétréci vers le haut et composé de 24 tubes néon à haute tension, est relié en temps réel à des données de stations météo et de cartes satellites météo collectées sur Internet.

Plus
fabric | ch, Satellite Daylight Pavilion, 2017, screenshot

Satellite Daylight Pavilion, fabric | ch

L’animation vidéo Satellite Daylight Pavilion (2017), d’une durée de 2 minutes et réalisée par le studio lausannois d’architecture, d’interaction et de recherche fabric | ch, montre quatre vues d’un salon de thé virtuel interactif imaginé pour Kensington Gardens à Londres.

Plus
Alan Bogana, La Gogotta Desnuda, 2015, Digital hologram, Photo courtesy the artist

La Gogotta Desnuda, Alan Bogana

L’hologramme numérique La Gogotta Desnuda (2015) d’Alan Bogana, artiste tessinois basé à Genève, donne à voir la représentation 3D d’une gogotte, minéral provenant de la collection du Musée de Minéralogie de Paris. Dans la salle d’exposition obscure, le faisceau lumineux d’un projecteur LED balaye lentement l’image.

Plus
Alan Bogana, Cave Caustics – Case 11 – Flag of Convenience, 2014, video installation, Photo courtesy the artist

Cave Caustics – Case 11 – Flag of Convenience, Alan Bogana

Flag of Convenience, projection vidéo générée par ordinateur réalisée en 2014 par l’artiste suisse Alan Bogana, est l’une des multiples « études cas » menées dans le cadre de son projet Cave Caustics entre 2013 et 2015. À travers une approche multidisciplinaire, Alan Bogana y explore le comportement de la lumière dans différents milieux translucides, tels que l’eau, le plastique, le diamant ou les textiles.

Plus
Andreas Gysin / Sidi Vanetti, Altoparlanti, 2006/2017

Altoparlanti, Andreas Gysin / Sidi Vanetti

Dans l'installations Altoparlanti, un vidéoprojecteur projette deux faisceaux lumineux sur un mur, au centre duquel sont suspendus des haut-parleurs. Les rayons de lumière forment deux disques qui se déplacent sur la paroi et qui rebondissent lorsqu'ils touchent les extrémités latérales et inférieures du mur, comme s'ils rencontraient un obstacle physique.

Plus
Gilles Aubry / Stéphane Montavon, Cairo Talking Heads, 2006/2017

Cairo Talking Heads, Gilles Aubry / Stéphane Montavon

Cairo Talking Heads est un blog audio créé par Gilles Aubry et Stephane Montavon, qui ont documenté leur résidence artistique au Caire en 2007. Pendant 6 semaines, ils ont fait office de "miroirs acoustiques" pour les habitants de la ville, restituant oralement des fragments de discours de différents contributeurs dans le contexte de la censure des blogs militants.

Plus
Hervé Graumann / Matthieu Cherubini, Raoul Pictor Mega Painter, 2013, app, screenshot

Raoul Pictor Mega Painter, Hervé Graumann / Matthieu Cherubini

À l’occasion du 20e anniversaire de sa figure artistique Raoul Pictor, programmée avec une aimable ironie en 1993, Hervé Graumann a mis au point avec Matthieu Cherubini l’application gratuite Raoul Pictor Mega Painter (2013). Le titre parle de lui-même. Les possibilités artistiques se sont multipliées de façon exponentielle.

Plus
Yves Netzhammer, Vororte des Körpers, 2012, still

Vororte des Körpers, Yves Netzhammer

Vororte der Körper est une animation logique, qui renvoie le film en tant que média à son origine, c'est-à-dire l'image. À partir d'une plongée depuis une plateforme en mer, le spectateur s'immerge simultanément dans des univers visuels dont la logique associative intrinsèque va à l'encontre des habitudes de la narration conventionnelle.

Plus
Hervé Graumann, My living room, 1993, screenshot

My living room, Hervé Graumann

À l'aide d'un logiciel de CAO utilisé à la fin des années 90, notamment pour la conception graphique de grands projets architecturaux, par exemple des stades de football, Graumann nous offre avec My living room un aperçu d'une chambre-bureau toute personnelle.

Plus
Hervé Graumann, Raoul A. Pictor cherche son style, 1993, installation view

Raoul A. Pictor cherche son style, Hervé Graumann

Sur le minuscule écran d'un ordinateur Macintosh Colour Classic, Hervé Graumann a élaboré un atelier d'artiste minutieusement détaillé pour son héros Raoul A. Pictor, dont il n'a cessé d'étendre l'activité artistique dans les années qui ont suivi.

Plus
LAN, Trace Noizer, 2001, screenshot

TraceNoizer – Disinformation On Demand, LAN

TraceNoizer était un site Internet qui a permis à chaque utilisateur et utilisatrice enregistrées de falsifier son identité sur le web en clonant et en falsifiant à plusieurs reprises des sites web contenant leur nom. Ces derniers étaient peu à peu répertoriés par les grands moteurs de recherche, de sorte que les données clonées étaient impossibles à distinguer des sites web originales. Les clones étaient enregistrés sur des plateformes d'hébergement de pages web gratuites qui n'existent plus aujourd'hui. À l'aide du Clone Control Center, les utilisateurs avaient toujours la possibilité de garder une vue d'ensemble des fausses pages Internet et de les supprimer s'ils le souhaitaient.

Plus
Yves Netzhammer, Dialogischer Abrieb, 2011, still

Dialogischer Abrieb, Yves Netzhammer

L'action de dialogue mise en scène métaphoriquement sous forme d'un accident de voiture, dans lequel deux sujets se rapprochent au ralenti et finissent par entrer en collision, constitue la structure formelle du film. Les interdépendances et les caractéristiques sont représentées de façon symbolique.

Plus
Studer / van den Berg, Hotel Vue des Alpes, 2000 –, screenshot

Hotel Vue des Alpes, Studer / van den Berg

Dans un paysage fictif jusqu'au plus petit caillou, s'étendant sur environ 20 km² et comprenant un téléphérique, un lac et un refuge de montagne, Monica Studer et Christoph van den Berg ont ouvert depuis mars 2000 un hôtel pouvant être occupé virtuellement et comprenant neuf chambres de style années 60. Chaque chambre peut être réservée pour une durée allant jusqu'à cinq jours, ce qui permet d'accéder gratuitement et en exclusivité aux activités de loisir et au domaine de l'hôtel, en expansion permanente.

Plus
Jonas Baumann, The Touch of Vacuum, 2014, still

A Touch of Vacuum, Jonas Baumann

Dans A Touch of Vacuum, Jonas Baumann fait défiler devant le spectateur une série aléatoire de sculptures animées générées numériquement, avec en fond des espaces ouverts neutres et indéfinis. On aperçoit ainsi une croix blanche effleurée par un tissu décoré d'un quadrillage géométrique en noir et blanc, qui glisse ensuite sur le sol – la scène évoque immédiatement Malevitch, le suprématisme et les premières œuvres de Mondrian.

Plus
Philipp Gasser, Der, der kommt, ist nicht der, den du erwartet hast, 1999, installation view

Der, der kommt, ist nicht der, den du erwartet hast, Philipp Gasser

Philipp Gasser s'intéresse au dessin depuis ses début en tant qu'artiste, ce qui est toujours le cas aujourd'hui, où son travail est surtout axé sur les médias. Bien qu'elles soient mises en scène comme de simples projections, ses animations produisent un appel d'air physique. Elles sortent du cadre de l'image et impliquent corporellement le spectateur.

Plus
Philipp Gasser, Der moderne Mensch, 2000, still

Der moderne Mensch, Philipp Gasser

À l'occasion du nouveau millénaire, Philipp Gasser a réalisé une œuvre intitulée Der moderne Mensch, traitant de l'image de l'homme censée correspondre à cette nouvelle ère: dans une salle d'exposition normalement éclairée, une projection est divisée à l'aide d'un miroir en images projetées sur un angle ou sur deux murs opposés.

Plus
Philipp Gasser, Clouds of the Second Kind, 2016, screen shot

Clouds of the Second Kind, Philipp Gasser

Avec Clouds of the Second Kind (2016), Philipp Gasser a généré, à l'aide de programmes informatiques actuels, un nuage entièrement numérique à partir de différentes formations nuageuses de base, telles que les stratus, les cumulus, les cirrus, les cirrostratus et les cirrocumulus.

Plus
Cod.Act, πTon/2, 2017, Installationsansicht HeK, Foto: Gina Folly

πTon/2, Cod.Act

πTon/2 est une installation sonore composée d'un tube en caoutchouc actionné par un moteur, dont l'apparence évoque celle d'un serpent mécanique. À travers sa structure et de ses matériaux, cette forme organique produit des sons lorsqu'elle se contorsionne et se cogne contre les parois qui l'entourent.

Plus
Yves Netzhammer, Formales Gewissen, 2013, still

Formales Gewissen, Yves Netzhammer

Formales Gewissen (2013) est le dernier volet d'une trilogie, comprenant également les œuvres Dialogischer Abrieb (2011) et Vororte der Körper (2012), à travers laquelle Yves Netzhammer explore les formes possibles d'interaction de l'humain avec son environnement.

Plus
Marc Lee, Pic Me, 2014, Online Project

Pic-Me V1 (Version 1), Marc Lee

Dans son œuvre en ligne Pic-Me, l'artiste média suisse Marc Lee associe la plateforme Instagram et un plugin Google Earth, qui permet de localiser les utilisateurs du réseau social venant de publier un selfie avec le hashtag #me.

Plus
Stefan Karrer, Cool clouds that look like they should be spelling something, but they don't, 2016, video still

Cool clouds that look like they should be spelling something, but they don't, Stefan Karrer

Pour Cool clouds that look like they should be spelling something, but they don't (2012/2016), Stefan Karrer a cherché sur Internet des termes tels que "cloud", "wave" ou "rock" associés à des adjectifs comme "cool", "crazy" ou "lonely".

Plus
!Mediengruppe Bitnik, CCTV – A Trail of Images, 2008 – 2014

CCTV – A Trail of Images, !Mediengruppe Bitnik

Dans leur série d'œuvres CCTV – A Trail of Images, les artistes de !Mediengruppe Bitnik interfèrent dans les systèmes de surveillance de l'espace urbain, en dévoilant à l'aide de récepteurs fabriqués par leurs soins, les signaux vidéo cachés.

Plus
John F. Simon Jr., Every Icon, 1997 – ongoing, screenshot

Every Icon, John F. Simon, Jr.

Originaire des États-Unis, l’artiste John F. Simon Jr. a mis au point le logiciel Every Icon, qui permet de générer, de haut en bas dans une grille composée de 32 x 32 carreaux blancs, toutes les combinaisons possibles de champs noirs et blancs, à une vitesse de 100 variantes par seconde.

Plus
Studer / van den Berg, travelogue, 2005, screenshot

travelogue, Studer / van den Berg

Travelogue, a Web game that Studer / van den Berg developed for the TV and Online-Project 56kTV bastard channel, is a first-person travelogue whose narrator is the user, trying to escape from the claustrophobic narrowness of an anonymous hotel room and the annoying background noise of a broken television.

Plus
collectif_fact, ce qui arrive, 2005, screenshot

ce qui arrive, collectif_fact

L’animation vidéo ce qui arrive montre une vue en coupe d’un grand immeuble de bureaux, dont les enfilades de couloirs et les salles de réunion anonymes pourraient être celles de n’importe quel pays occidental. Tandis que la caméra se déplace en continu de façon horizontale ou verticale le long du bâtiment, la configuration des personnes présentes dans chaque pièce se modifie au gré des fondus d’un plan fixe à un autre, ne permettant de saisir les mouvements des protagonistes que de façon fragmentée. 

Plus
Marc Lee, TV-Bot 1.0, 2004/2005, screenshot

TV-Bot 1.0, Marc Lee

TV-Bot 1.0 était, comme ses deux successeurs actuels TV-Bot 2.0 et 3.0, une chaîne télévisée diffusée en live sur Internet, consistant à compiler en temps réel les dernières nouvelles du monde. De la première version ont été conservées trois courtes vidéos enregistrées à l’aide de logiciels de capture ad hoc.

Plus
Birgit Kempker, Sphinx, 2004 – ongoing, screenshot

Sphinx, Birgit Kempker

Sphinx est une plateforme littéraire en ligne lancée en 2004, sur laquelle les utilisateurs peuvent poser les questions les plus diverses et obtenir une réponse individuelle selon le principe de l’Oulipo (Ouvroir de littérature potentielle). C’est ce courant qui a inspiré à Kempker la forme de base de ses réponses en vers : les six sizains de la Sextine, forme poétique baroque.

Plus
Esther Hunziker, Frequency, 2008, screenshot

Frequency, Esther Hunziker

Pour mettre au point Frequency, Esther Hunziker a comprimé le found footage d’un concert live jusqu’à ce que les mouvements des musiciens se transforment en champs de couleur évoluant en permanence. La bande son, judicieusement qualifiée par l’artiste d’"électrosphérique", est composée de fréquences radio superposées.

Plus
Alexander Hahn, A Young Person’s Guide To Walking Outside The City, 1983, screenshot

A Young Person’s Guide To Walking Outside The City, Alexander Hahn

L’animation par ordinateur imaginée par l’artiste suisse Alexander Hahn en 1983, période de ses premières expositions, montre une promenade champêtre surréaliste. Après avoir été pris pour cible par un canon tirant des poissons volants, le protagoniste, un petit bonhomme bleu, échappe sur un vélo à ce même canon transformé en un monstre affamé.

Plus
Jodi, Max Payne Cheats Only, 2004, screenshot

Max Payne Cheats Only, Jodi

Max Payne Cheats Only est le dernier opus d’une série d’appropriations vidéoludiques du duo d’artistes néerlando-belge Jodi. Dans les règles de l’art de la programmation, le personnage de Max Payne, jeu de tir à la troisième personne, est déstructuré à travers une juxtaposition dénuée de sens de micro-actions répétitives.

Plus
Atelier Hauert-Reichmuth mit Volker Böhm, LUMO LED, 2009

LUMO LED, Atelier Hauert-Reichmuth mit Volker Böhm

Chacun des modules est composé de 16 boîtiers lumineux contrôlés individuellement. Le nombre de pixels, bien que très réduit, permet de produire, grâce au mouvement, des univers visuels variés et des processus extrêmement complexes. Les automates cellulaires sont infiltrés par des systèmes chaotiques; une fonction symétrique émerge discrètement des structures aléatoires.

Plus
Jan Voellmy, Schnur, 2008, installation view

Schnur, Jan Voellmy

À travers son installation interactive Schnur, l’artiste bâlois Jan Voellmy transforme de façon ludique le son en un mouvement visible. La projection d’un morceau de ficelle collé au mur à l’aide d’un pansement rouge transpose via un microphone les sons produits par les visiteurs en un mouvement dansant de la ficelle, qui, le reste du temps, se balance légèrement au gré du brouhaha de l’exposition.

Plus
collectif_fact, Loading, 2007, screenshot

Loading, collectif_fact

La vidéo animée Loading des artistes de collectif_fact montre une courte séquence, montée en boucle à l’infini, de deux files de camionnettes grises identiques qui entrent les unes à la suite des autres dans un parking, gris également. Le flot monotone des véhicules reste constant. Le décor semble fait de carton et l’action est ostensiblement factice et artificielle.

Plus
collectif_fact, Circus, 2004, screenshot

Circus, collectif_fact

L’installation vidéo Circus est née de la rencontre entre une méthode de prise de vue simple et statique à l’aide d’un appareil numérique, et une technique de pointe d’animation d’images.

Sur un fond noir indéterminé, différents micro-scénarios photographiés sur une place de Genève flottent en direction du spectateur, les multiples couches de l’image se décomposant avant de disparaître.

Plus
knowbotic research, kotomisi un-inform, 2014 –2016

kotomisi un-inform, knowbotiq

Kotomisi est le nom d’un vêtement traditionnel du XVIIe siècle que portaient les esclaves avant et après leur affranchissement au Suriname, ancienne colonie néerlandaise. Le tissu utilisé pour confectionner la tenue en plusieurs épaisseurs, composée d’une jupe, d’une veste et d’une coiffe, était fabriqué via des processus de production et de distribution transrégionaux en Europe, en Afrique, en Asie et en Amérique.

Plus
knowbotic research, minds of concern (New York Version), 2002

minds of concern (New York version), knowbotic research

Le projet Minds of Concern, qui a été conçu lors d’une exposition au New Museum de New York en 2002, reposai sur une installation et des œuvres en ligne. L’interface web du Public Domain Scanner permettait aux visiteurs de l’exposition de choisir différents groupes sur le site Internet du projet, tels que des mouvements ou des ONG comme Oxfam, the Freedom from Debt Coalition et COSATU, mais également des activistes des médias ou des artistes, qui s’expriment de façon critique sur les activités mondiales de la communauté Internet.

Plus
knowbotic research, macghillie_just a void, 2008 – 2012

macghillie_just a void, knowbotic research

knowbotic research s’intéresse aux phénomènes de visibilité et de présence, ainsi qu’à la traduction entre différents systèmes de sens : les travaux menés dans le cadre de performances et d’installations dans l’espace public visent à confronter des scénarios de la vie réelle à des scénarios-tests semi-fictifs.

Le personnage de MacGhillie, qui déambule dans l’espace urbain, est vêtu d’une tenue de camouflage courante et ne ressemble pas à un individu, ni même à une personne. 

Plus
!Mediengruppe Bitnik, Download Finished, 2006, still

Download Finished, !Mediengruppe Bitnik

Les Zurichois de !Mediengruppe Bitnik (Carmen Weisskopf et Domagoj Smoljo), connus pour leurs stratégies de piratage destinées à susciter une réflexion sur les médias, utilisent des films tirés des réseaux P2P et des archives Internet pour leur projet en ligne Download Finished.

Plus
Mélodie Mousset, We were looking for ourselves in each other, 2015

We were looking for ourselves in each other, Mélodie Mousset

Mélodie Mousset prend son corps comme point de départ de son œuvre. Les procédés d’imagerie médicale haute résolution jouent ici un rôle essentiel : l’artiste y a recours pour réaliser des animations virtuelles de ses propres organes, qui flottent autour de l’utilisateur dans un décor d’île paradisiaque, avec ciel bleu et murmure du ressac.

Plus
./LOGICALAND V0.1, Maia Gusberti, Michael Aschauer, Nik Thoenen, Sepp Deinhofer, 2002

./LOGICALAND V0.1, Maia Gusberti, Michael Aschauer, Nik Thoenen, Sepp Deinhofer

Logicaland est un jeu de stratégie longue durée basé sur une simulation du monde développée au milieu des années 1970. Le modèle reflète les relations d’échanges mondiaux entre 185 États et a été complété à l’aide de données brutes tirées du « CIA World Fact Book 2001 ».

Plus
Studer / van den Berg, filter: mixed double, 1997 – 1998

filter: mixed double, Studer / van den Berg

Monica Studer et Christoph van den Berg comptent parmi les pionniers de l’art numérique en Suisse. Leurs trois travaux « filter » ont vu le jour entre 1996 et 1998. « On peut utiliser nos œuvres filter pour s’éloigner des recherches ciblées sur Internet et naviguer sans but précis – un peu comme dans un road movie », expliquent les artistes.

Plus
Studer / van den Berg, filter: mille miglia, 1997 – 1998

filter: mille miglia, Studer / van den Berg

Monica Studer et Christoph van den Berg comptent parmi les pionniers de l’art numérique en Suisse. Leurs trois travaux « filter » ont vu le jour entre 1996 et 1998. « Nos œuvres filter sont des instantanés qui parlent des changements de perspectives provoqués par la navigation sur et via Internet. Comme un jeune enfant qui apprend que se déplacer ne signifie pas seulement suivre une ligne droite pour atteindre un but, nous devons trouver différents concepts pour découvrir diverses façons de se mouvoir dans un système non linéaire », expliquent les artistes.

Plus
Studer / van den Berg, filter: four letter words, 1997 – 1998

filter: four letter words, Studer / van den Berg

Monica Studer et Christoph van den Berg comptent parmi les pionniers de l’art numérique en Suisse, discipline qu’ils ont abordée dès le milieu des années 1990 en expérimentant les possibilités artistiques qu’offrait alors cette nouvelle plateforme. Leurs trois travaux « filter », qui ont vu le jour entre 1996 et 1998, constituent aujourd’hui des instantanés historiques – comme aiment à les qualifier les artistes – « qui traitent de l’instrument artistique, relativement nouveau à l’époque, que constituait l’hypertexte au niveau des traductions en image ».

Plus
Beat Brogle und Philippe Zimmermann, onewordmovie, 2003 / 2018, screenshot

onewordmovie, Beat Brogle / Philippe Zimmermann

Pour leur œuvre en ligne participative onewordmovie, Beat Brogle et Philippe Zimmermann ont mis au point un logiciel capable de générer un film en combinant toutes les images liées à un mot-clé de recherche entré dans les principaux explorateurs Internet comme Netscape ou Internet Explorer.

Plus
Denis Handschin / Michel Winterberg, Um die Ecke, 2012, still

Um die Ecke, Denis Handschin / Michel Winterberg

À travers leur installation Um die Ecke, les Suisses Denis Handschin et Michel Winterberg dressent un portrait aux multiples perspectives du quartier bâlois du Dreispitz. Sur quatre surfaces triangulaires agencées en forme de prisme sont projetées des prises de vue du quartier, auxquelles sont appliquées des caractéristiques acoustiques et électroniques, ainsi que des informations du service d’archéologie de Bâle.

Plus
Aline Veillat, Sada el-Kawn, 2011, installation view at HeK. Photo: Stefan Holenstein

Sada El-Kawn, Aline Veillat

Un papyrus touchant le plafond abrite plusieurs haut-parleurs et mégaphones, qui diffusent un méli-mélo de poèmes arabes, chansons révolutionnaires, appels de muezzin et gazouillis d’oiseaux.

Plus
Philipp Madörin, Allebildergenerator, 2011, installation view at HeK. Photo: Stefan Holenstein

Allebildergenerator, Philipp Madörin

Philipp Madörin, artiste bâlois issu du domaine de l’imagerie de diagnostic médical, a mis au point pour son projet allebildergenerator, 2480*360 un algorithme permettant de générer toutes les images susceptibles d’être affichées sur un écran en noir et blanc avec une résolution 480 x 360 pixels.

Plus
Esther Hunziker, EHB 5866, 2012, still

EHB 5866, Esther Hunziker

EHB 5866 est la galaxie fictive de l’artiste bâloise Esther Hunziker, composée d’une unique photographie réelle de Phobos, un satellite de Mars. Superposées au centuples, les reproductions de cette représentation du corps céleste se déplacent en orbite autour d’elles-mêmes – et non autour de la planète rouge – formant ainsi des constellations changeantes.

Plus
Aline Zeltner, Lideslied, 2011, still

Lideslied, Aline Zeltner

Lideslied est le premier travail vidéo de l’artiste suisse Aline Zeltner, qui se consacrait auparavant surtout aux objets, aux installations et aux performances. Dans une projection grandeur nature au ralenti et rythmée par un son de corde, une femme monte un cheval bai à la robe luisante dans une clairière verdoyante, face au spectateur.

Plus
UBERMORGEN, Sound of eBay, 2008/2009, screenshot

Sound of eBay, UBERMORGEN

Le duo d’artistes autrichien UBERMORGEN.COM travaille depuis 1995 dans le domaine de l’art pictural numérique, de l’activisme numérique, de la programmation et du piratage. The Sound of eBay est un site Internet qui génère des pistes MP3 à partir de données d’utilisateurs d’eBay et les présente sous forme d’encarts érotiques au format télétexte.

Plus
Christoph Wachter / Mathias Jud, New Nations, 2009–2011, screenshot

New Nations, Christoph Wachter / Mathias Jud

Comme nombre des œuvres en ligne du duo d’artistes que forment Wachter et Jud, New Nations met en évidence les structures du pouvoir liées à Internet. Il s’agit ici d’un routeur conçu pour matérialiser les limites de la liberté au sein de la société de la communication numérique.

Plus
Marc Lee, TV-Bot 2.0, 2010, screenshot

TV-Bot 2.0, Marc Lee

Depuis la fin des années 1990, le Suisse Marc Lee est considéré comme l’un des principaux représentants de l’art en ligne, grâce à ses expérimentations portant sur les stratégies des technologies de l’information et de la communication numériques, ainsi que sur le contenu généré par les utilisateurs (user generated content en anglais).

Plus
Lauren Huret, Face Swap (past), 2016, screenshot

Face Swap (past), Lauren Huret

Lauren Huret axe notamment ses travaux sur les questions liées aux conséquences de l’intelligence artificielle. Son site Internet est ainsi uniquement constitué d’un avertissement à destination des utilisateurs, car – comme elle l’écrit – elle fait preuve d’une grande méfiance envers le web.

Plus
Alexis O’Hara, Squeeeeque A.K.A. the improbable Igloo, 2009-2011. Photo: Stefan Hollenstein

Squeeeeque A.K.A. the improbable Igloo, Alexis O’Hara

Active depuis la fin des années 1990 dans les domaines de la poésie, du slam et de la musique expérimentale, l’artiste canadienne Alexis O’Hara propose avec son igloo Squeeeeque une sculpture sonore interactive.

Plus
Jodi, div. [property], 2013, screenshot

div. [property], Jodi

Le site Internet div.[property] présente une animation dans laquelle les deux fonds d’écran par défaut des systèmes d’exploitation Mac Leopard et Windows XP se succèdent en se scindant perpétuellement dans un mouvement de rotation horizontale, verticale et diagonale.

Plus
Christina Kubisch, Electrical Walks Basel, 2012. Photo: Lukas Zitzer

Electrical Walks Basel, Christina Kubisch

Les Electrical Walks de Christina Kubisch conduisent à la découverte des hotspots électromagnétiques de la ville et font éclore une toute nouvelle perception de notre environnement quotidien.

Plus
Ursula Damm, Transits, 2012, still

Transits, Ursula Damm

L’installation Transits, produite pour l’exposition Sensing Place qui s’est tenue à la HeK en 2012, utilise 24h de captations vidéo réalisées sur la place Aeschenplatz de Bâle pour suivre les traces des passants sur l’un des points névralgiques de la ville en termes de transport et faire ressortir leurs caractéristiques.

Plus
Adam Cruces, Patience, 2011, still

Patience, Adam Cruces

L’artiste américain Adam Cruces, qui s’intéresse notamment à l’esthétique spécifique du numérique, montre dans sa boucle vidéo Patience le visage d’une beauté générée par ordinateur. Ses traits demeurent immobiles, tandis que les ondulations hypnotiques d’un écran de veille Mac OS flottent dans ses yeux vides.

Plus