fabric | ch, Satellite Daylight, 46°28’N, 2007, Interactive installation, Exhibition view "Sensing Place", HeK Basel 2012, Phoro: Stefan Holenstein

fabric | ch, Satellite Daylight 47°33‘N

Year: 2020
Type: Installation Interactive
Media Format: Neon lights, flat screen, internet
Acquisition: Commissioned 2019, completed 2020, inv.no. S0075
Artist Website: www.fabric.ch

Info
prev
fabric | ch, Satellite Daylight, 46°28’N, 2007, Interactive installation, Exhibition view "Sensing Place", HeK Basel 2012, Phoro: Stefan Holenstein
fabric | ch, Satellite Daylight, 46°28’N, 2007, Interactive installation, Exhibition view "Sensing Place", HeK Basel 2012, Phoro: Stefan Holenstein
fabric | ch, Satellite Daylight, 46°28’N, 2007, Interactive installation, Exhibition view "Sensing Place", HeK Basel 2012, Phoro: Stefan Holenstein
prev
next

Satellite Daylight 47°33’N est une installation lumineuse interactive de fabric | ch, studio lausannois d’architecture, d’interaction et de recherche. Un trapèze rétréci vers le haut et composé de 24 tubes néon à haute tension, est relié en temps réel à des données de stations météo et de cartes satellites météo collectées sur Internet. L’installation transpose en intensité lumineuse les conditions de luminosité réelles dans le monde, qu’un satellite pourrait enregistrer s’il faisait le tour de la Terre en continu au niveau du parallèle de latitude de Bâle.
Un écran situé à côté de l’installation lumineuse montre la latitude de Bâle sur une carte météorologique actuelle, ainsi que la position mouvante du satellite imaginaire. Ce que ce dernier enregistre en temps réel est directement transposé en intensité lumineuse dans la salle d’exposition à l’aide d’un logiciel spécialement conçu à cet effet. Si une formation nuageuse vient à passer, l’intensité des tubes néon diminue temporairement. Lorsque le satellite se trouve du côté de l’autre hémisphère terrestre, alors l’avant des derniers néons encore éclairés s’éteint. Ainsi, nous voyons la lumière indirecte se déplacer à l’arrière de l’œuvre, avant qu’elle réapparaisse sur le côté gauche et que le jour artificiel se lève à nouveau. Un satellite fait le tour de la terre en 90 min. environ à une vitesse moyenne de 7541 m/s. Ainsi, l’installation reproduit l’alternance jour/nuit une quinzaine de fois par jour d’exposition.
L’exploitation de données météorologiques tirées du web en temps réel permet au studio lausannois de traduire l’orbite imaginaire d’un satellite autour de la Terre au niveau du parallèle de latitude de Bâle en motifs lumineux abstraits directs. Le point de vue de l’orbite, que nous adoptons ainsi avec les artistes, est symbolisé par la forme trapézoïdale des tubes néon rétrécie vers le haut. Elle correspond au resserrement de l’angle de vue sur l’hémisphère terrestre nord et traduit également l’idée que la Terre est un village, qu’il est désormais banal de traverser de part en part, en raison de l’accélération des processus de travail et de communication. Nous vivons une époque dans laquelle les enjeux climatiques, écologiques, géopolitiques et sanitaires complexes de ce nouveau mode de vie se manifestent de plus en plus nettement. Le point de vue extérieur qui nous est ainsi offert pourrait être l’occasion de les appréhender de façon plus responsable et plus durable.
(Texte : Bettina Back)

Artist Bio

Le studio d’architecture, d’interaction et de recherche a été fondé en 1997 par Christian Babski, Stéphane Carion, Christophe Guignard et Patrick Keller à Lausanne.