Matthieu Cherubini, rep.licants.org, 2011, Screenshot mit technischem Schema der Funktionsweise des Systems.

Matthieu Cherubini, rep.licants.org

Year: 2011
Type: Software
Media Format: Webdienst, Video, Digital documentation
Credits: Daniel Sciboz, James Auger, Jimmy Loizeau (Tutoren)
Acquisition: Acquired 2017. Inv.Nr. S0059.
Artwork Link: awd.site.nfoservers.com/replicants
Artist Website: www.mchrbn.net

Info
prev
Matthieu Cherubini, rep.licants.org, 2011, Screenshot mit technischem Schema der Funktionsweise des Systems.
Matthieu Cherubini, rep.licants.org, 2011, Screenshot mit Konversation zwischen Bots und Menschen.
Matthieu Cherubini, rep.licants.org, 2011, Screenshot mit den Persona, die der Dienst versuchte zu imitieren, um dem Benutzer zu helfen, seine digitale Tapferkeit zu verbessern.
Matthieu Cherubini, rep.licants.org, 2011, Screenshot mit Auszug aus dem Tagebuch der Bots.
Matthieu Cherubini, rep.licants.org, 2011, Screenshot mit Abonnementformular zur Anmeldung auf der Webseite.
prev
next

«Haven‘t gotten a bot yet? Join today!» Avec ce slogan, le service web rep.licants.org (2011) tente de gagner des utilisateurs et utilisatrices. Le designer et technologue suisse basé à Pékin Matthieu Cherubini a créé une plateforme permettant à chaque personne qui le souhaite de s’inscrire en tant que réplicante d’elle-même, afin d’obtenir, pour son alter ego virtuel amélioré, davantage de followers et de visibilité sur les réseaux sociaux, comme le vante le site Internet.

En s’inscrivant, les utilisateurs et utilisatrices consentent à l’installation d’un botnet sur leur compte Facebook ou Twitter. L’intelligence artificielle des bots (robots) devient alors leur avatar virtuel. En analysant leur comportement passé et leurs préférences, le bot commence à effectuer de nouvelles publications, à se mettre en lien avec d’autres personnes et à créer des relations dynamiques avec d’autres réseaux sociaux, qu’il recherche à partir de contenus compatibles. Le site Internet promet ainsi d’aider les plus timides à gagner en visibilité et en reconnaissance sur les réseaux sociaux. Après un succès inattendu auprès de plus de 5000 personnes et des plaintes de Facebook, l’artiste a dû mettre un terme au projet. 

Aujourd’hui, les bots ne sont plus réservés aux timides et, au-delà de favoriser la reconnaissance sociale, aident à défendre des intérêts commerciaux concrets et sont sanctionnés par des mesures punitives rigoureuses par les responsables des réseaux sociaux. La possibilité de leur utilisation dissimulée sur de longues périodes souligne la fragilité des réseaux sociaux, pilotés par des algorithmes en développement constant, dont les paramètres sous-jacents demeurent cependant cachés aux yeux des utilisateurs et utilisatrices.

(Texte: Bettina Back) 

Artist Bio

Matthieu Cherubini est un designer / technologue suisse installé à Pékin. Il a étudié l’ingénierie logicielle et la conception média / interactive à la HEAD de Genève. Avant son départ pour la Chine, il a participé à un projet de doctorat au sein du Design Interactions Department du Royal College of Art. Ses travaux de recherche portaient sur les interactions des intelligences artificielles dans nos vies domestiques et quotidiennes présentes et futures. Il poursuit des recherches en conception du même type avec le collectif automato.farm, dont il est cofondateur.