Jürg Lehni, Flood Fill – Verbs, 2016

Jürg Lehni, Flood Fill – Verbs

Type: Vidéo Animation
Media Format: Java Software ,Quick Time Animation S/W, Flood Fill Algorithmus, selbstentwickelte Animationssoftware in Java, Verben aus Richard Serras Verb List, digitale Schrift FF Offline
Dimension: variabel
Edition: Edition von 6, plus 1 AP
Acquisition: Acquired 2016
Artist Website: www.juerglehni.com

Info
prev
Jürg Lehni, Flood Fill – Verbs, 2016
Jürg Lehni, Flood Fill – Verbs, 2016
Jürg Lehni, Flood Fill – Verbs, 2016
Jürg Lehni, Flood Fill – Verbs, 2016
prev
next

Jürg Lehni utilise l’algorithme de remplissage par diffusion modifié par ses soins, déjà développé en 2003 pour son travail Flood Fill – Global Warning, pour la représentation graphique de termes de la Verb list de Richard Serra datant de 1967-68. Serra avait alors répertorié 84 verbes et 24 contextes dans lesquels ceux-ci sont susceptibles d’apparaître, sur deux feuilles qui appartiennent aujourd’hui à la collection du MoMa à New York. Conformément à sa célèbre citation «drawing is a verb», Serra considérait cette liste comme une série d’actions se référant à un soi-même, un matériau, un lieu et un processus artistique.

La police FF Offline utilisée par Lehni est déjà empreinte de l’utilisation privilégiée qu’en fait l’artiste conceptuel américain Laurence Weiner dans ses livres et ses installations. Lehni explique: grâce à un «logiciel qui produit une séquence d’animation générée automatiquement et toujours différente lors de chaque exécution», les verbes TWIST, MIX, DIG ou SPILL sont projetés sur une toile installée dans un angle. Si l’œuvre Global Warning s’intéressait au dessin numérique de contenus tracés à la main, le présent travail analyse le concept de dessin numérique en lui-même. Ce qui est représenté, ce ne sont pas les images, comme dans Global Warning, mais les différentes façons de les appréhender.

(Texte: Bettina Back)

Artist Bio

Jürg Lehni travaille de manière collaborative dans de nombreuses disciplines. Il s’intéresse aux nuances de la technologie et des outils, ainsi qu’à la condition humaine. Ses œuvres e présentent souvent sous la forme de plateformes et de scénarios, comme les machines à dessiner HektorRita and Viktor, ainsi que des structures et des cadres basés sur des logiciels, notamment Paper.jsScriptographer et Vectorama.org.

Lehni a exposé ses œuvres à l’international, dans le cadre d’événements collectifs ou individuels, au MoMA de New York, au Walker Art Center, au Centre Pompidou, à l’Institute of Contemporary Arts London, au Victoria and Albert Museum, au Design Museum London, à la Kunsthalle St. Gallen, entre autres. En 2014, le SFMOMA a fait l’acquisition de son œuvre Viktor, qui a alors intégré sa collection. 

Il dirige un atelier indépendant en Suisse depuis 2002, mais a vécu et travaillé aux quatre coins du monde: en tant que professeur invité lors de l’Arts Council du département Design Media Arts de UCLA en 2012-2013, à la tête de son propre studio à Londres de 2008 – 2011, lors d’une résidence des Swiss Design Awards à New York en 2007 et à l’occasion d’une résidence de recherche au Sony SET Studio de Tokyo en 2006.