Alan Bogana, Cave Caustics – Case 11 – Flag of Convenience, 2014, video installation, Photo courtesy the artist

Alan Bogana, Cave Caustics – Case 11 – Flag of Convenience

Year: 2014
Type: installation vidéo
Media Format: Beamer, CG Video
Duration: 5‘ 20‘‘ loop
Dimension: variabel
Edition: 3 + 1AP + 1CE
Acquisition: Acquired 2018, inv.no. S0072
Artwork Link: http://www.alanbogana.com/artwork/2014/flag
Artist Website: www.alanbogana.com

Info
prev
Alan Bogana, Cave Caustics – Case 11 – Flag of Convenience, 2014, video installation, Photo courtesy the artist
Alan Bogana, Cave Caustics – Case 11 – Flag of Convenience, 2014, video installation, Photo courtesy the artist
Alan Bogana, Cave Caustics – Case 11 – Flag of Convenience, 2014, video installation, Photo courtesy the artist
Alan Bogana, Cave Caustics – Case 11 – Flag of Convenience, 2014, video installation, Photo courtesy the artist
Alan Bogana, Cave Caustics – Case 11 – Flag of Convenience, 2014, video installation, Photo courtesy the artist
prev
next

Flag of Convenience, projection vidéo générée par ordinateur réalisée en 2014 par l’artiste suisse Alan Bogana, est l’une des multiples « études cas » menées dans le cadre de son projet Cave Caustics entre 2013 et 2015. À travers une approche multidisciplinaire, Alan Bogana y explore le comportement de la lumière dans différents milieux translucides, tels que l’eau, le plastique, le diamant ou les textiles. La projection grand format montre à première vue la danse gracieuse d’une bande légère de tissu blanc dans la lumière, devant un fond sombre indéterminé.
À y regarder de plus près, la matérialité sensorielle de ce jeu lumineux éphémère se révèle rapidement être une transposition numérique. C’est dans cette transformation que réside la particularité de l’approche d’Alan Bogana. Nous ne voyons pas le tissu lui-même, mais sa rencontre avec la lumière, c’est-à-dire la réfraction et la réflexion des rayons sur les plis de l’étoffe ondulante. En termes physiques, nous observons la caustique de la lumière, imperceptible pour l’œil humain, sur le tissu transparent. Les expériences systématiques d’Alan Bogana, réalisées à l’aide de simulations d’infographie sophistiquées, rendent pour la première fois visibles les mouvements de la lumière.
L’artiste parvient à montrer l’invisible en décomposant le véritable lien direct entre l’image – le tissu lui-même – et sa représentation – la projection vidéo. Il remplace alors la représentation de l’étoffe par un troisième élément : les rayons lumineux réfractés par la matière. Cette substitution est soulignée avec ironie par le titre Flag of Convenience (Pavillon de complaisance), qui désigne, dans le domaine maritime, la dissolution du lien territorial entre un navire et son pavillon, ce dernier ne représentant pas la nation d’origine du bâtiment.
Alan Bogana nous permet d’explorer avec poésie un élément fondamental presque insaisissable de notre perception, le rendant ainsi tangible.
(Texte: Bettina Back)

Artist Bio

Alan Bogana est né en Suisse en 1979. Artiste multidisciplinaire, il est basé à Genève en Suisse. Sa pratique artistique inclut la sculpture, l’infographie, l’électronique, les médias temporels et l’holographie. Ses travaux sont généralement présentés sous forme d’installations.

Ces dernières années, sa recherche s’est axée sur l’exploration, réelle et fictionnelle, du comportement de la lumière et de ses interactions avec la matière. Il examine ce vaste champ d’étude à travers divers moyens, comme la simulation infographique de phénomènes impossibles ou la manipulation de matériaux translucides, phosphorescents et holographiques.

Alan Bogana est titulaire d’un diplôme de Beaux-Arts obtenu avec mention à la Haute école d’arts et de design de Genève, ainsi que de spécialisations en infographie et en méthodologie de recherche artistique de la Haute école d’art de Zurich. Il a exposé ses œuvres en Europe, aux États-Unis, aux Émirats arabes unis et en Afrique du Sud. Il a également été artiste en résidence à l’Institut Suisse de Rome, à la Cité Internationale des Arts de Paris, au Sommerakademie Zentrum Paul Klee de Berne, au Cap avec Pro Helvetia et à Zoug avec la fondation Landis & Gyr.