Zimoun, 25 Woodworms, Wood, Microphone, Sound System, 2009

Zimoun, 25 Woodworms, Wood, Microphone, Sound System

Year: 2009
Type: Vidéo
Media Format: Video
Duration: variable
Acquisition: Acquired 2018, inv.no. S0066
Artwork Link: https://www.zimoun.net/sculptures/
Artist Website: www.zimoun.net

Info
prev
Zimoun, 25 Woodworms, Wood, Microphone, Sound System, 2009
prev
next

La vidéo 25 Woodworms, Wood, Microphone, Sound System (2009) de l’artiste sonore cinétique minimaliste Zimoun utilise le bruit produit par des vers de bois vivants pour générer un univers sonore atonal et minimaliste. Le micro monté au-dessus d’un morceau d’écorce amplifie les sons des 25 vers de bois qui rongent la matière, les rendant ainsi, pour la première fois, audibles pour l’oreille humaine. Comme dans tous les travaux de l’artiste bernois, le dispositif expérimental est simple, mais il génère un tapis sonore complexe et non reproductible.
Cet univers sonore est clairement similaire à celui de ses travaux plus récents, comme l’installation 600 prepared DC-Motors, 58kg Wood (2017), composée de baguettes de bois qui sont actionnées en rotation par des moteurs à courant continu et battent ainsi le sol. Il s’apparente à l’agitation erratique et zélée d’essaims d’insectes.
Les sons produits sont, comme pour chacun des vers, plutôt frêles et rapides, répétitifs mais arythmiques. Amplifiés par l’interaction de 25 générateurs sonores ou plus, ils produisent un ensemble diffus, qui se répand de façon ondoyante dans toute la pièce et au-delà. Ce bruissement semble suivre sa propre logique d’essaim, mais ce n’est qu’une apparence car nous savons qu’il est aléatoire. Seuls les animaux comme les termites ou les fourmis poursuivent leur propre logique et les verres de bois n’adoptent pas ce comportement. Comme les baguettes de bois et les balles de coton de l’artiste, ils produisent des séquences sonores uniques, qui émanent purement du moment.
(Texte : Bettina Back)

Artist Bio

Zimoun a grandi à Moosaffoltern, près de Berne. Enfant, il apprend plusieurs instruments et réalise dès l’âge de dix ans ses premières compositions simples. Il suit une formation au séminaire de pédagogie de Berne (1996-2000). Ses premiers travaux musicaux et visuels sont exposés au Tonus Labor (ultérieurement Orbital Garden) du musicien et compositeur bernois Don Li. À partir de 2004, il reçoit différents prix d’encouragement et bourses, notamment la bourse Aeschlimann Corti, le prix Kiefer Halblitzel (2006), la bourse de séjour à l’étranger du canton de Berne pour New York (2007) et l’Honorary Mention du prix Ars Electronica à Linz (2010). Au cours de sa résidence d’artiste de trois mois en Chine en 2004, Zimoun réalise 15 performances en live dans diverses villes du pays. Il a présenté ses performances acoustiques dans des festivals et des salles de concert, notamment l’Elektra Festival de Montréal, la Royal Academy of Music de Danemark, le Festival Transmediale de Berlin ou le Sonic Acts Festival d’Amsterdam. Il a également réalisé des expositions individuelles institutionnelles au musée des Beaux-Arts du Liechtenstein (2010), au Ringling Museum of Art de Sarasota en Floride (2011), au musée MIS de São Paulo (2012), au Borusan Contemporary d’Istanbul (2012), au Nam June Paik Museum de Séoul (2012), au Harnett Museum of Art de Richmond (2013), au Musée des Beaux-Arts et au Musée Les Champs Libres de Rennes (parallèlement en 2013), au Musée des beaux-arts de Le Locle (2016/17), au Centquatre de Paris (2017), au Museum of Contemporary Art Busan (2018). Il a en outre participé à de nombreuses expositions collectives institutionnelles dans le monde, notamment en Asie, au Canada et en Amérique du Sud : en 2012 et 2016 à Taipei, en 2013 à Séoul, en 2014 et 2016 à Montréal, en 2016 à Santiago du Chili et au Kunstmuseum Thun.

Collaboration avec l’artiste Pe Lang de 2004 à 2008. Depuis 2011, collaboration avec le duo de danse Delgado Fuchs (Nadine Fuchs et Marco Delgado) sous le nom A Normal Working Day. Zimoun vit et travaille à Berne.