Zimoun, 1 prepared DC-Motor, Cotton Ball, Cardboard Box 23 x 23 x 6 cm, 2012

Zimoun, 1 prepared DC-Motor, Cotton Ball, Cardboard Box 23 x 23 x 6 cm

Year: 2012
Type: Sculpture sonore
Media Format: DC motor, cotton ball, cardboard box
Duration: variable
Dimension: 23 x 23 x 6 cm
Acquisition: Donation by artist 2018, inv.no. S0068
Artwork Link: https://www.zimoun.net/sculptures/
Artist Website: www.zimoun.net

Info
prev
Zimoun, 1 prepared DC-Motor, Cotton Ball, Cardboard Box 23 x 23 x 6 cm, 2012
prev
next

La sculpture sonore cinétique 1 prepared DC-Motor, Cotton Ball, Cardboard Box 23 x 23 x 6 cm (2012) de l’artiste bernois Zimoun est composée d’une boîte en carton qui fait office de caisse de résonnance pour une balle de coton. Celle-ci est reliée par un câble à un petit moteur à courant continu, qui entraîne le câble en rotation sur la boîte. Il en résulte un léger battement de tambour arythmique. Le public peut actionner le dispositif par un petit interrupteur à bascule et l’arrêter à nouveau. Tout comme les matériaux industriels toujours simples choisis par Zimoun, le mouvement lui-même est seulement déclenché par un système mécanique, dépourvu de toute programmation logicielle complexe.
La boîte en carton est à la fois une sculpture sonore à part entière et une composante des vastes installations architecturales de l’artiste, qui associent des centaines de boîtes, baguettes de bois, petites balles de feutre ou sacs en papier pour former des murs cliquetants, des tapis crépitants ou des couvercles raclants. De la boîte isolée émane déjà cette tension centrale, sur laquelle repose la fascination provoquée par les sculptures et, plus particulièrement, les installations : la polarité entre structure et chaos, entre ordre et hasard. Bien que la composition de base soit toujours claire et simple, que les centaines de boîtes des grandes installations soient agencées selon un principe architectural évident, visible jusque dans la plus petite unité, l’interaction instantanée et analogique des différents éléments n’en demeure pas moins complexe et non reproductible, donnant lieu à une toile de fond sonore autonome, tissée de rythmes atonaux et de mouvements idiosyncratiques de rotation et d’oscillation évoquant un essaim.
(Texte : Bettina Back)