Aline Zeltner, Lideslied, 2011, still

Aline Zeltner, Lideslied

Year: 2011
Type: Vidéo Digitale
Media Format: Blu-ray disc, color video, 16: 9 format, stereo, 720 x 576 px; PAL or HD format, 1280 x 720 px. DVD player, high-quality loudspeakers with amplifiers, possibly equalizer, cable or projector (HD), media player
Dimension: Variable (ideally: projection screen 8 m wide and 4.5 m high; room ca. 10 m long x 10 m wide x 5 m high).
Duration: 4'30''
Edition: 1/10 + 1 AP
Credits:
Acquisition: Acquired with BAK (Bundesamt für Kultur, Bern) funds as part of the research project Digitale Medienkunst am Oberrhein, 2012. On permanent loan from the Kunstkredit Basel-Stadt. Inv. No. S0007.
Keywords:
Artwork Link: http://www.youtube.com/watch?v=OY7sLDfu_4Q&feature=youtu.be
Artist Website: http://www.alinezeltner.com

Info
prev
Aline Zeltner, Lideslied, 2011, still
Aline Zeltner, Lideslied, 2011, still
Aline Zeltner, Lideslied, 2011, still
Aline Zeltner, Lideslied, 2011, still
Aline Zeltner, Lideslied, 2011, still
prev
next
Lideslied est le premier travail vidéo de l’artiste suisse Aline Zeltner, qui se consacrait auparavant surtout aux objets, aux installations et aux performances. Dans une projection grandeur nature au ralenti et rythmée par un son de corde, une femme monte un cheval bai à la robe luisante dans une clairière verdoyante, face au spectateur. Le fond – une jeune et belle cavalière – ainsi que la forme – le ralenti – répondent aux critères classiques de la narration romantique. Cette impression est renforcée par le titre Lideslied, dont la sonorité est volontairement proche du mot allemand « Liebeslied », signifiant « chanson d’amour ». La rupture – préfigurée par le titre – est provoquée dans le film par un objet étranger au genre. Peu à peu, on distingue une paire de lunettes en bois géante que porte la cavalière et dont les montures dépassant de son visage de façon caricaturale semblent diriger l’attention vers son regard. Il s’agit d’une œuvre préexistante d’Aline Zeltner : les verres des lunettes sont remplacés par une corde, tendue horizontalement devant les yeux, que les cils viennent frôler à chaque clignement de paupière. Les sons ainsi produits par les mouvements du regard composent donc cette bien nommée Lideslied (littéralement « chanson de paupière »).
(Texte : Bettina Back)

Artist Bio

Aline Zeltner (*1980) à Bienne, Suisse, elle vit et travaille à Bâle.

Aline Zeltner modifie et détourne de façon ludique la fonction des objets pour aborder des questions du quotidien. À travers ses œuvres, elle matérialise ses idées inhabituelles, parfois absurdes, ou les traduit dans son propre langage visuel. Son environnement direct se transforme souvent en jeu, dont elle devient volontiers la protagoniste principale. Ses travaux – qu’il s’agisse de vidéos, d’objets, d’installations ou de photographies – intègrent tous une certaine forme de performance. Sous l’apparente jovialité de son langage visuel coloré, l’artiste porte également un regard critique sur le monde et propose une remise en question de ce dernier.