John F. Simon Jr., Every Icon, 1997 – ongoing, screenshot

John F. Simon, Jr., Every Icon

Year: 1997
Type: Art Internet
Media Format: Software, Java Applet
Dimension: Variable
Duration: 300 trillion years
Edition:
Credits:
Acquisition: Permanent loan from the Digital Art Collection, Basel (Annette Schindler and Reinhard Storz), 2017. Inv. No. S0037.
Keywords:
Artwork Link: http://www.numeral.com/projects/web/everyIcon/everyIcon.php
Artist Website: http://www.numeral.com

Info
prev
John F. Simon Jr., Every Icon, 1997 – ongoing, screenshot
John F. Simon Jr., Every Icon, 1997 – ongoing, screenshot
prev
next
Originaire des États-Unis, l’artiste John F. Simon Jr. a mis au point le logiciel Every Icon, qui permet de générer, de haut en bas dans une grille composée de 32 x 32 carreaux blancs, toutes les combinaisons possibles de champs noirs et blancs, à une vitesse de 100 variantes par seconde. Le projet a été lancé le 14 janvier 1997 à 9 heures précises. Le 8 juin 1998, la première cellule du deuxième rang s’est colorée en noir. S’il a fallu un an et demi au premier rang pour représenter la totalité des 4,3 billions de configurations possibles, le facteur temps augmente de façon exponentielle pour chacun des 32 rangs de la grille. Ainsi, pour le deuxième rang, on table sur quelque six billions d’années. Pour que les 1024 cases apparaissent toutes en noir, générant ainsi la dernière image programmée, il faudrait plusieurs centaines de trillions d’années. Selon l’artiste, on pourrait voir apparaître un carré ou une flèche au bout de quelques trillions d’années.
Simon décrit son œuvre comme une réaction au verdict postmoderniste annonçant la fin de l’image à la fin des années 1980. À travers un ordre minimaliste généré par ordinateur, il prouve la diversité inépuisable des procédés artistiques de génération d’images. Mais pour percevoir toute la force visuelle de son œuvre, il faudra attendre encore un peu.
(Texte : Bettina Back)  

Artist Bio

Simon est originaire de Louisiane. Après des études de sciences (« Earth and planetary science ») et d’art à Saint-Louis et à New York, il a collaboré comme programmateur dans le cadre d’importants projets d’art en ligne, tels que « Please Change Beliefs » de Jenny Holzers, « Homeport » de Lawrence Weiner ou le fameux projet « The Most Wanted Paintings » de Kolmar et Melamid, avant de se consacrer à ses propres travaux.